Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Asmaa Houri ou la quête d’un autre théâtre

Résumé : En l'espace de six ans Asmaa Houri est devenue l'une des figures incontournables de la scène théâtrale marocaine. Depuis son retour au Maroc en 2010, elle ne cesse, grâce à ses créations originales, de surprendre. Les cinq récompenses qu'elle rafle, dont le grand prix, avec la pièce Larmes de Khôl au 15 e festival national du théâtre à Meknès en 2013, l'imposent comme une étoile montante du quatrième art marocain avant qu'elle ne soit définitivement consacrée en 2017, comme l'une des meilleurs metteurs en scène arabes en remportant avec sa pièce Automne, le Grand Prix de la neuvième édition du festival du Théâtre Arabe. La trajectoire artistique atypique de la jeune metteuse en scène débute à l'Institut supérieur d'Art dramatique et d'Animation culturelle où elle suit une formation de quatre ans pour devenir comédienne. Elle fera partie de la promotion de 1994. Elle s'illustre dès ses débuts sur les planches en remportant en 1994 le prix de la meilleure comédienne avec son travail de fin d'études Le bel indifférent de Jean Cocteau. Ne désirant pas occuper un poste qui la condamnerait à s'enfermer dans un bureau, elle préfère prendre le risque de tourner le dos à la stabilité que pouvait lui offrir un emploi de fonctionnaire pour vivre pleinement sa passion. Elle fonde en 1996 avec quelques collègues de sa promotion la troupe « Théâtre des Sept » 1. Mais l'aventure ne dure pas très longtemps car la jeune femme, toujours révoltée, en conflit avec son entourage, et poussée par un désir d'ailleurs, décide de quitter le Maroc pour aller tenter l'aventure en Suède. C'est un voyage qui va durer 13 ans. Elle repartira de zéro, pour se soumettre, comme elle le dit, à une sorte de rite initiatique. Bien qu'elle ne parle pas alors un mot de suédois, elle réussit à intégrer l'une des compagnies les plus prestigieuses de Suède, Jävle folkteatern, dirigée par le célèbre metteur en scène Peter Oskarson, qu'elle considère toujours comme son maître. Auprès de lui, elle accomplira en effet l'essentiel de son apprentissage du métier de comédienne et surtout de metteur en scène. Car c'est Peter 1 Elle y a joué (dans le rôle de Maria) une seule pièce, al ajouz al mor'hiq, adaptation de L'adolescence retardée de l'auteur irlandais Donagh McDonagh, mise en scène par Driss Rokh.
Liste complète des métadonnées

https://hal-u-bordeaux-montaigne.archives-ouvertes.fr/hal-02435705
Contributeur : Omar Fertat <>
Soumis le : jeudi 9 avril 2020 - 18:16:38
Dernière modification le : dimanche 28 mars 2021 - 11:14:01

Fichier

8-fertat-article-Asmae-Houri.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02435705, version 1

Citation

Omar Fertat. Asmaa Houri ou la quête d’un autre théâtre. ال موجة الثقافية = La vague culturelle, Al-mawǧa al-ṯaqāfiyya, 2017. ⟨hal-02435705⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

74

Téléchargements de fichiers

42